Chère lectrice, cher lecteur 

« Chaque mois, la médecine moderne découvre de nouveaux remèdes « miracles ». Mais depuis des siècles, les bons vieux remèdes des médecins de campagne soulagent et guérissent ».

Ainsi débute le livre du docteur Clinton Jarvis « Ces vieux remèdes qui guérissent ». 

Dans ce recueil diffusé à un million d’exemplaires, ce médecin a répertorié les remèdes populaires d’une région des Etats-Unis où les habitants vivaient plus longtemps et en meilleure santé que dans les autres états : le Vermont, magnifique région du Nord-Est du pays. 

Le dr. Jarvis a remarqué que le vinaigre de cidre occupait une place centrale dans la pharmacopée locale, car on lui prêtait le pouvoir « de ralentir le corps et de lutter contre les maladies de l’énergie ».1 

Ralentir le corps ??? 

Comprenez les « emballements » de l’organisme qui se traduisent par fatigue chronique, hypertension, accidents cardiaques, ulcères gastriques ou intestinaux, etc.

Pour Jarvis, ces états surviennent lorsque les cellules du corps sont « déshydratées » :

« Leurs composants minéraux ne pouvant plus être rejetés, ni se dissoudre, s’agglutinent et se déposent dans les tissus. »

Et pour réhydrater les cellules malades, rien de mieux que le vinaigre de cidre ! 

L’hydratation disperse les molécules agglutinées, permet aux minéraux et notamment le potassium, dont le vinaigre de cidre regorge, et autres éléments bénéfiques (acide acétique, phosphore, calcium, magnésium, etc.) de pénétrer la cellule. 

 Comme le résume le journaliste scientifique Dominique Vialard, « cette médecine est simple : elle redonne à la cellule ses capacités d’assimilation, de stockage et d’élimination »2.

Cette vache a un drôle de nom, non ? 

Pour évaluer l’efficacité du remède, Jarvis décida de s’installer dans une…étable, où il observerait la corrélation entre l’alimentation des vaches, leur santé et la production laitière. 

En particulier, il s’intéressa à une vache nommée « Paralysée » : 

« A chaque vêlage, elle avait une attaque de fièvre de lait et de paralysie et le vétérinaire la sauvait en lui injectant du gluconate de calcium ». 

Or Jarvis avait remarqué que les vaches laitières aimaient les pommes en état avancé de fermentation…

Il ajouta donc du vinaigre de cidre deux fois par jour dans la nourriture de sa protégée. 

Alors le vétérinaire constata qu’au bout de trois semaines, son lait était exempt de streptocoques, et lorsqu’elle mit bas elle produisit près de 25 litres de lait par jour.

Le docteur Jarvis remarqua encore autre chose : sachant qu’il est difficile de sectionner les grosses artères des vaches abattues, il avait noté que le problème ne se présentait plus chez les animaux traités au vinaigre de cidre. 

Il en déduisit que le vinaigre de cidre favorisait l’assimilation du calcium, et supprimait les dépôts de calcium sur les parois artérielles.

Préparer son cocktail Jarvis 

Le docteur Jarvis est resté célèbre pour son « cocktail » de santé à base de vinaigre de cidre, que l’on recommande en cas de fragilité face aux virus, pour soutenir la santé musculaire ou en cas de diabète. 

Rien de plus simple à préparer : il suffit de diluer 2 cuillères à café de vinaigre de cidre et 1 de miel dans 100 ml d’eau riche en sodium, d’ajouter 1 à 2 gouttes de solution de lugol (dosée à 5 %), un mélange d’iode, d’iodure de potassium et d’eau que l’on trouve dans toutes les pharmacies. A boire une fois par jour ou mieux, avant chaque repas. 

Le docteur Dominique Rueff, grand spécialiste de santé naturelle, évoque lui aussi un nombre important de bienfaits qu’il a pu constater lui-même en recommandant le vinaigre de cidre auprès de ses patients3 :

  • « L’acidité du vinaigre ralentit la vidange de l’estomac, ce qui transforme n’importe quel repas à index glycémique (IG) élevé en repas à IG bas en diminuant la sécrétion d’insuline, produite par le pancréas pendant la digestion. Attention si vous souhaitez préserver au maximum l’émail de vos dents, buvez le bien dilué et éventuellement avec une paille »
  • « Il bloquerait l’activité des amylases dans le petit intestin. Ces amylases sont les enzymes qui découpent l’amidon et en font du glucose. Cela renforce encore la possibilité de diminuer le pic de glycémie et d’insuline après le repas, de diminuer les risques de diabète de type II et son cortège de possibles conséquences cardio-vasculaires. »
  • « Il a un effet coupe-faim qui diminue la quantité d’aliments ingérés au cours du repas. »

Certes, il y a aujourd’hui peu d’études scientifiques sur le vinaigre de cidre, qui ne rapporte rien (ou presque) à personne. Mais vous ne prendrez aucun risque à essayer ce cocktail, en plus de vos traitements habituels. 

Ajoutons qu’aux vertus antioxydantes et bactéricides qui sont communes à tous les vinaigres, le vinaigre de cidre s’utilise aussi en produit « d’entretien » du corps :

  • Comme après-shampooing. Le vinaigre de cidre a un effet anti-pelliculaire et rééquilibre le pH des cheveux. Mélangez-en un demi-verre à un demi-verre d’eau, et versez-vous cette solution sur le crâne après votre shampooing, et massez. Rincez bien.
  • Contre l’acné. Le vinaigre de cidre purifie la peau et empêche l’inflammation. Vous pouvez faire une application directe sur les boutons, ou boire avant chaque repas deux cuillères à café de vinaigre de cidre diluées dans un verre d’eau.Intéressant aussi, le « sauna du visage » :remplissez un grand bol avec 1 l d’eau bouillante, 4 cuillères à soupe de vinaigre de cidre et des fleurs de camomille. Couvrez-vous la tête d’une serviette et placez le visage au-dessus du récipient dans la vapeur.
  • Contre les coups de soleil : Mêlé à de la farine d’avoine (riche en polysaccharides aidant à la guérison et la cicatrisation de la peau et l’empêchant de peler), le vinaigre de cidre forme une compresse très efficace. Vous pouvez aussi appliquer le vinaigre directement (non dilué) sur les zones rouges pour prévenir les infections. Et prendre un bain d’eau fraîche dans lequel vous aurez dilué 3 cuillères à soupe de vinaigre de cidre.

Dernier usage intéressant, sur les pieds, et en particulier en cas de mycose unguéale, cette infection due au champignon candida albicans

Elle entraîne un jaunissement des ongles de pied contre lequel les traitements médicamenteux sont à la fois longs, coûteux et pas toujours efficaces. 

Le vinaigre de cidre est souvent plus utile, à condition… de l’appliquer régulièrement, matin et soir, pendant quelques minutes, avec des cotons démaquillants en compresses sur les ongles atteints.

N’hésitez pas à prolonger jusqu’au retour à la normale de vos ongles et à aérer votre pied. Petit plus : des applications régulières sur tout le pied permettent de faire disparaître d’éventuelles odeurs désagréables. 

Enfin, rappelez-vous que, pour être efficace, le vinaigre de cidre doit être non pasteurisé et issu de l’agriculture biologique. 

Santé ! 

Gabriel Combris

 

Sources : 

1. https://www.alternativesante.fr/vinaigre-de-cidre/vingt-recettes-pour-vous-soigner-avec-le-vinaigre-de-cidre

2.  Op.cit 

3. https://www.lettre-docteur-rueff.fr/connaissez-medecine-populaire-vermont/#_ftn5